compagnie theatre Laruscade Gironde

Le 27 février 2007 à Laruscade, en Gironde , Louis GRISON et Antoine BOULIN créent la compagnie l’Arbre à Vache.

Et pourquoi « l’arbre à vache » ?
« Comme ça, juste parce que ça sonnait bien ! »

arbre à vache

arbre à vache

Ils se rendent compte ensuite que dans un roman de Jules Verne « Deux ans de vacances » : des naufragés se servent d’un arbre surnommé « l’arbre à vache » et dont la sève à la goût et les propriétés nutritives similaires au lait de vache.
(Pour les connaisseurs, il pourrait s’agir du « Galactodendron utilissima » du Pérou).

Et ça fait aussi « l’art bravache ».

Passionnés d’humour visuel, de théâtre gestuel et burlesque, et d’effets spéciaux maison, ils rassemblent toute leur énergie pour inventer des instants de vie, des moments de convivialité, et inviter le public à voyager, avec des personnages humains et touchants.

L’idée est de proposer des spectacles vivants universels, en créant des situations qui se passent dans l’espace public pour pouvoir investir des lieux communs : les rues, les places, les parcs, les jardins, les hangars, etc…

Du théâtre ici et maintenant, des spectacles (presque) tout terrain, accessibles par tous les publics et tous les âges.

Bravache    masculin : Faux brave, fanfaron.

« Voilà bien, dit Vallombreuse, ces bravaches bons à figurer dans les comédies, ces enfonceurs de portes ouvertes, ces soldats d’Hérode dont la valeur se déploie à l’encontre des enfants à la mamelle, et qui s’enfuient quand la victime leur montre les dents, ânes couverts d’une peau léonine dont le rugissement est un braire. » T. GAUTIER, Le Capitaine Fracasse,1863, p. 350.

Ce n’est qu’un bravache.

Dérivés : bravacherie
Synonymes : fier-à-bras, matamore, rodomont, sacripant, tranche-montagne.

arbre à vache

arbre à vache

« Pour nos spectacles de rue (hors Mon premier voyage), nous sommes quasi-indépendants techniquement et adaptables à plusieurs lieux, pour pouvoir jouer nos spectacles dans le plus d’endroits possibles : dans les festivals de théâtre du rue jusqu’aux petits évenements, auprès aussi de publics qui ont peu l’habitude de voir du théâtre. Nos créations sont faciles à accueillir pour les programmateurs : un espace adéquat et de l’électricité, et la rencontre peut se faire.

C’est notamment par l’intermédiaire du théâtre sans parole, burlesque, humoristique que nous voulons rencontrer le public et raconter notre monde . Nos spectacles jouent principalement sur les festivals de théâtre de rue, en France (jusqu’en Guyane) et à l’étranger (Italie, Angleterre, Espagne, Suisse, Belgique, Luxembourg, Corée du sud et Japon).

Nous aimons l’universalité du rire, des émotions et une rencontre au-delà des mots. Les personnages qui naissent dans nos spectacles reflètent la beauté humaine, avec ses paradoxes, laissant l’opportunité au public de s’identifier , de se laisser toucher par ce qu’il voit. »

La compagnie crée en 2007 « BOB, Transports en tout genre », spectacle sans paroles alliant clown et magie, entre poésie et humour noir.
Un solo dans et pour la rue : un livreur attend devant une porte avec des cartons, personne ne répond… et le public est là…

Puis en 2013, elle crée le duo « M&Mme Poiseau », théâtre gestuel et humour visuel, où l’on découvre deux petits vieux qui fêtent un anniversaire surprise. Monsieur Poiseau a invité le public pour les 75 ans de Madame, dans cet endroit où ils avaient l’habitude de venir si souvent.

En 2016, la compagnie propose un spectacle pour le jeune public, en interieur, un duo théâtre et musique « Mon Premier voyage ».
L’esprit de la compagnie se retrouve en théâtre : une création sonore, visuelle, pensée pour le jeune public.
L’histoire de Suzanne, qui se fait passer pour un homme pour partir à l’aventure jsuqu’au pays des géants, racontée et jouée par deux comédiens, en musique et avec bruitages en direct.

En 2018, le duo « Goodbye Persil » naît !
Une histoire intimiste en rue ! Le public installé sur les gradins tout autour d’un jardin public, une twingo arrive et rode.
Deux frères en sortent pour une mission spéciale.

arbre à vache

L'équipearbre à vache

Alice Lafon

Alice Lafon

Antoine Boulin

Antoine Boulin

Charlotte Buclet

Charlotte Buclet

Julien Lot

Julien Lot

Louis Grison

Louis Grison

Macha Leon

Macha Leon

Nicolas Perruchon

Nicolas Perruchon

Orianne Block

Orianne Block

Pauline Blais

Pauline Blais

Thibaut DESPAGNES

Thibaut Despagnes

arbre à vache

Merci !

Ils ont contribué à l’histoire de la compagnie et ont fait partie de l’aventure : Léa Bernard (Metteuse en scène et comédienne) François Mary (Chargé de production et diffusion).

La compagnie tient à remercier toutes les personnes qui nous ont apporté leur aide d’une manière ou d’une autre… (non exhaustif !)

Didier Arnaud, Philippe Boulin, Gilles Boussard, Luc-Noël Bailly, Christophe Andral, Leandre Ribera, Yvo Mentens, Claire Ducreux, Jules Canouet, Odile Lavie, Maxim Buzzi, Philippe Delrieu, Noémie Lecharpentier, Damien Peguet, Emma Arnaud, Francis Grison, Luc Faugère, Bénédikte Faugère, Marc Prévost, Jérôme Martin, Olivier Grison, Anne De Subercasaux, Eloïse Grison, Christophe Canouet, Valentin Arnaud, Eulalie Grison, Georges et Ginette Boulin, Aymeric Parant, Nicolas Bourdeix, Marie Grison, Luc Villeneuve, Les Saltimbanques ruscadiens, Augustin Grison, Jean-Marc Lavie, Françoise Boulin, François et Andréa Boulin, Myriam Boulin, Delphine David, Mathilde Ménager et ses parents, Françoise Lequime et Train, Jean Pierre Malchrowicz, Pauline Granger, Jean Baptiste Grison, l’école de Générac,, la Cie Ultrabutane 12-14, Agnes et Luc Bernard, Blaise Moulin, Jessica Nativel, Lauranne Simpère, Magma Sommier et Julien Marot, et toutes les personnes et tous les festivals qui nous ont invités à jouer chez eux.